La pollution au diesel, un « scandale sanitaire » enfin dénoncé par la Presse Française

Nous dénonçons depuis longtemps les dangers du diesel sur notre santé, un danger permanent pour tous ceux qui vivent dans les villes traversées par la nationale 20 dont les taux de pollution, en particulier des microparticules produites par les moteurs diesels, dépassent largement les normes autorisées. Pourtant cela n’a jamais ému les autorités nationales ni nos élus malgré les décès prématuré, les maladies cardiaques ou autres cancers du poumons que cause cette pollution chez les adultes ou encore des asthmes graves qu’elle provoque et entretient chez les enfants.

La presse nationale publie conjointement plusieurs articles dénonçant les méfaits du diesel, une énergie subventionnée par l’état et poussée par les lobbys automobiles français :

« Le Parisien » : Pollution des véhicules diesel : « Un problème comparable a%CC%80 celui de l’amiante » :

Europe Qualité Expertise est l’un des grands réseaux d’experts automobiles français. C’est un des principaux interlocuteurs des pouvoirs publics sur les grands dossiers du transport ces dernières années, et notamment du diesel.

Les particules fines émises par les moteurs Diesel sont responsables de 42000 morts par an en France. Depuis quand connaît-on le danger des particules fines ?
BRUNO GUIBEAUD. Depuis toujours! Les constructeurs et les pouvoirs publics connaissaient dès le début du diesel, dans les années 1960, le danger des particules fines.Un simple torchon sur le pot d%E2%80%99e%CC%81chappement et l’on récolte des suies que l’on n’a pas avec un moteur essence. Mais a%CC%80 l%E2%80%99e%CC%81poque, les intérêts de l’Etat étaient plus importants que la santé publique et l%E2%80%99e%CC%81cologie n’existait pas… Le lobby du diesel a toujours été très puissant car il s’agit d’une technologie parfaitement maîtrisée par les Français. Quand on a une longueur d’avance, on n’a aucun intérêt a%CC%80 perdre son avantage compétitif…

Les constructeurs mettent en avant que le pot catalytique et le filtre a%CC%80 particules permettent de réduire les émissions de particules fines. Ces dispositifs sont-ils efficaces ?
Ce qui est vrai, c’est qu’en vingt ans, les moteurs Diesel sont passés de l’âge de pierre a%CC%80 la haute technologie et polluent un peu moins. Sauf qu’entre-temps, le parc automobile a été multiplié par cinq et que les deux parades aux particules fines, le pot catalytique et le filtre a%CC%80 particules, présentent chacune de grosses faiblesses.(lire la suite sur le site du Parisien.fr)

« Le Parisien » : Le diesel, un poison invisible
C%E2%80%99e%CC%81tait une quasi-omerta. Aujourd’hui, certains osent briser cette loi du silence : malgré les pots catalytiques et les filtres, le diesel risque de provoquer un scandale sanitaire comparable a%CC%80 celui de l’amiante. C%E2%80%99e%CC%81tait la réponse a%CC%80 tous les problèmes énergétiques de notre pays. Outre une réduction de laconsommation de carburants, le moteur Diesel devait permettre d’abaisser la pollution en gaz carbonique générée par l’essence. Une vertu renforcée par la mise en place ces dernières années du pot catalytique et du filtre a%CC%80 particules.

Risques de cancer du poumon

En trente ans, le nombre de véhicules diesel a bondi de 1,7 million a%CC%80 plus de 24 millions, soit près des deux tiers des véhicules en circulation. Mais, aujourd’hui, des voix autorisées expriment ouvertement leurs inquiétudes quant a%CC%80 l’impact du diesel sur la santé. Un spécialiste reconnu dans ce domaine tire la sonnette d’alarme. Pour Bruno Guibeaud, le diesel « représente une bombe a%CC%80 retardement comparable a%CC%80 l’amiante ». Explication : les moteurs Diesel produisent des particules fines très nocives ainsi que de l’oxyde d’azote, un gaz empoisonné. Quarante-deux mille morts sont dues chaque année en France aux particules fines dégagées par le diesel. Contrairement a%CC%80 ce que les firmes automobiles et les autorités publiques assurent au gré des Grenelles de l’environnement, les filtres et les pots catalytiques ne constituent pas une protection crédible contre les risques d’asthme, voire de cancer du poumon.

Certaines grandes villes ont décidé de lancer les Zapa, des zones d’actions prioritaires pour l’air, dont l’objectif est d’y interdire la circulation des véhicules les plus polluants. Mais le dispositif prend beaucoup de retard. Le temps presse, pourtant. L’Europe a engagé des poursuites devant la Cour de justice pour non-respect des normes de pollution. La France pourrait écoper d’une amende de 10 M€ a%CC%80 30 M€ si elle ne prend pas des mesures drastiques. Certaines victimes pourraient suivre l’exemple de 520 habitants de Tokyo. Ils ont réussi a%CC%80 faire plier la toute puissante industrie automobile nippone en obtenant 1,2 milliard de yens d’indemnisation (7,4 M€) en échange du retrait de leur plainte contre la pollution des véhicules diesel. (lire l’article sur le site du Parisien.fr)

« Le Nouvel Observateur » : Le diesel pollue notre santé

« Le diesel risque de provoquer un scandale sanitaire comparable a%CC%80 celui de l’amiante ». L’avertissement s%E2%80%99e%CC%81tale a%CC%80 la Une du Parisien qui consacre aujourd’hui une enquête a%CC%80 ce « poison invisible ». Les moteurs diesels, expliquent les journalistes, « produisent des particules fines très nocives ainsi que de l’oxyde d’azote, un gaz empoisonné ». Pour Bruno Guibeaud, responsable d’un grand réseau d’experts automobiles français (1), « ces particules seraient responsables de 42 000 morts par an ».
Les filtres et les pots catalytiques ne constitueraient pas une protection crédible contre les risques d’asthme, voire le cancer du poumon, affirme le quotidien. Les premiers, précise l’expert, « laisseraient passer des oxydes d’azote très dangereux pour le bronches » ; les seconds ne fonctionneraient « qu’a%CC%80 partir d’une certaine température que les véhicules n’atteignent presque jamais en ville ». (lire la suite sur le site du Nouvel Observateur).

« Challenge » : Le Diesel, ses particules, notre santé

D’un côté les autorités publiques et les constructeurs qui prétendent que le filtre a%CC%80 particules est la panacée ; de l’autre, des experts qui constatent les limites de ce système et anticipent un scandale sanitaire. Retour sur le devant de la scène du vieux débat sur le Diesel qui pollue.(lire la suite sur le site de Challenge).

Et il ne faut pas considéré que la pollution des automobiles. Celles des poids lourds est bien plus conséquente : un seul poids lourds émet la pollution de 10 voitures, et nous avons beaucoup de vieux poids lourds étrangers qui empreinte notre RN20…

WordPress Themes