RN20, la route de tous les dangers

RN20, la route de tous les dangersCirculation a%CC%80 2×3 voies, vitesse autorisée a%CC%80 70 km/h bien souvent dépassée, troisième voie utilisée comme voie d’accélération, non respect par les poids lourds de l’interdiction d’utiliser la RN20, absence d’entretien des trottoirs et de la chaussée, inadaptation totale des équipements pour les piétons, et tout cela EN VILLE!!! Le résultat est logique, les accidents, entraînant morts et blessés sont nombreux.

Pourtant, ces morts et ces blessés sont évitables. Ne peut-on penser que les élus et les services publiques d’entretien en portent et en porteront une grande partie de la lourde responsabilité? Car si les chauffards ne sont pas excusables, il est de l’attribution de nos élus, de notre préfet, de part les fonctions publiques qu’ils ont choisi d’exercer et pour lesquelles ils sont rémunérés par nos impôts, de viabiliser les voies et d’assurer la sécurité des habitants. Nous dénonçons cet abandon concerté, nous dénonçons leur inaction coupable qui chaque année coûte des vies et détruit un peu plus notre cadre de vie.

UN DRAMATIQUE ACCIDENT DE LA ROUTE

Le 16 Mai 2008

Accident sur la RN 20. LINAS 17/05/2008

Accident sur la RN 20. LINAS 17/05/2008

Un motard de 28 ans est décédé après avoir été percuté par un poids lourds sur la route nationale 20 a%CC%80 hauteur de La Ville-Du-Bois, portion de route interdite aux camions, ce qui peut expliquer que celui-çi ait pris la fuite. “Un témoignage fait état d’une plaque étrangère” écrit le Républicain. Ce camion n’aurait jamais du emprunter cette voie, la signalisation d’interdiction aux poids lourds aurait depuis longtemps du être renforcée, tout comme les contrôles. Quand le Politique, ici le Conseil Régional, ne fait rien et que les conséquences de cette inaction contribuent aux décès de nos concitoyens, peut-on continuer a%CC%80 l’accepter longtemps?

Grave accident a%CC%80 Montlhéry (Avril 2008), un véhicule percute les mur d’un pavillon et la vitrine du magasin Alpha-Roméo. Quelle était la vitesse du véhicule?

Grave accident a%CC%80 Montlhéry (Avril 2008), un véhicule percute les mur d’un pavillon et la vitrine du magasin Alpha-Roméo. Quelle était la vitesse du véhicule?

RN20, la route de tous les dangersRN20, la route de tous les dangers

Autre accident a%CC%80 Montlhéry en mai 2008, direction province, seulement 50 mètres après le passage du feu au vert, une moto percute une voiture.

Autre accident a%CC%80 Montlhéry en mai 2008, direction province, seulement 50 mètres après le passage du feu au vert, une moto percute une voiture.

Autre accident a%CC%80 Montlhéry en mai 2008

et ça continue…

08 septembre 2008: UN GRAVE ACCIDENT DE LA ROUTE CE MATIN À HAUTEUR DE LA VILLE-DU-BOIS (Source: le mag91.fr)

La nationale 20 a été coupée a%CC%80 la circulation dans le sens de la province de 6 heures 30 a%CC%80 10 heures. En cause un camion qui aurait traversé la glissière de sécurité avant de s’encastrer dans un véhicule léger . Le conducteur de la voiture, gravement blessé, a été transporté vers le centre hospitalier le plus proche.

Un danger mortel connu et reconnu mais mis a%CC%80 part l’implantation d’un radar en 2003, rien n’a été fait…au dela%CC%80 de la com, il n’y a plus personne…l’hécatombe peut continuer…

L’implantation du premier radar en France a%CC%80 eu lieu sur la RN20 a%CC%80 Montlhéry, une des zones la plus accidentogène de France?

Extraits du dossier de presse remis aux journalistes lors de l’implantation du radar a%CC%80 la Ville-du-Bois en 2003 :

L'Etat reconnaît cette nuisance : 5% de 60 000 véhicule, cela fait 3 000 poids lourds par jour ! Pas mal pour une route où les poids lourds sont INTERDITS !!!

L'Etat reconnaît cette nuisance : 5% de 60 000 véhicule, cela fait 3 000 poids lourds par jour ! Pas mal pour une route où les poids lourds sont INTERDITS !!!

Les radars sont mis en place dans les zones les plus accidentogènes
Quatre critères déterminent la localisation des appareils de contrôle automatique : le nombre d’accidents et le taux en fonction du volume de trafic, les sites a%CC%80 risques particuliers, notamment les tunnels, et une logique de répartition des contrôles sur les grands axes.

Les préfets et les procureurs ont été invités a%CC%80 proposer des sites d’implantation. En outre, une concertation est menée, avant toute décision, avec les élus locaux.

Un exemple : le site de la RN20

Le choix du site de la RN20 répond a%CC%80 ces critères. Sur cette route nationale s’écoule un trafic quotidien de 60 000 véhicules avec 5% de poids lourds. Elle présente un profil hétérogène : par exemple, une section a%CC%80 caractéristiques autoroutières incluant des chaussées séparées, des carrefours dénivelés et des accès riverains interdits, mais avec un statut de route nationale où la vitesse limitée a%CC%80 90 km/h précède le franchissement d’une zone urbaine avec de nombreux accès riverains, des carrefours a%CC%80 feux tricolores et une vitesse de 70 km/h. On y constate également de nombreux excès de vitesse commis par des motards.

Enfin la RN 20 constitue un pôle d’accidentologie impliquant nombre de piétons. Au point d’implantation précis du radar, on compte depuis 2001 deux tués, un blessé grave, deux blessés légers. La traversée de Montlhéry et de Longpont-sur-Orge comporte une zone d’accumulation d’accidents (ZAAC) : sur trois mille mètres, 3 personnes – des piétons – ont été tués, 18 gravement blessé, 76 plus légèrement.

C’est pourquoi, Le Comité Nationale 20 réclame d’urgence que les autorités régionales, départementales et préfectorales décident du classement de la RN20 traversant nos commune en boulevard urbain, limitant la vitesse a%CC%80 50 km/h, évitant ainsi les excès de vitesse au coeur même de nos villes: des vies seront ainsi sauvées.

WordPress Themes